La vague (Edimbourg), par Gustave Courbet

The Wave: Gustave Courbet 1869 (National Gallery of Scotland)

Gustave Courbet .

The Sleeping Girl - Edith Corbet (british painter)

La femme au perroquet, par Gustave Courbet

Woman with a Parrot Gustave Courbet 1866 Oil on canvas

Courbet (47) Image illustrative de l'article L'Origine du monde, 1866

L'Origine du monde, 1866 - Gustave Courbet The Origins of the World.

Le sommeil, par Gustave Courbet

The Sleepers Gustave Courbet Le Petit Palais - Painting - petitpalais.

Gustave Courbet, Château de Chillon, 1873.

Chateau de Chillon, 1873 by Gustave Courbet.

Gustav Courbet, "La vague"

grupaok: “ Gustave Courbet, The Wave, 1869 (for Edgar Arceneaux) ”

C'est un autoportrait dit "Le désespéré" de Gustave Courbet sous les traits d'un jeune homme qui regarde le spectateur avec désespoir. Le peintre se représente de face, en gros plan, la bouche entre-ouverte et le regard plongeant dans celui du spectateur. Ses yeux sont écarquillés et ses deux mains semblent s'arracher les cheveux. La pâleur du visage contraste avec la noirceur des cheveux et de la barbe.

Gustave Courbet - Le Désespéré (The Desperate Man), self-portrait, 1844 - 45

Femme nue couchée (oeuvre disparue, h/t, 75 × 95, signée datée en bas à droite, "Gustave Courbet" et "1862". Fernier 335 ; Courthion 321). Cette notice elliptique désigne un nu de Courbet, l'un de ses plus beaux et des plus érotiques, huile sur toile de 1862, d'une authenticité inattaquable. Une oeuvre "disparue" : on ne l'a plus revue depuis une exposition au printemps de 1940, au Musée des beaux-arts de Budapest.

Le nu retrouvé

Pour que le Panthéon honore Courbet

L'angélus (1857) de JF Millet. En plein travail des champs, deux paysans ont posé leurs outils pour se mettre en prière avec simplicité tandis qu'on devine l'angélus sonner au clocher lointain. (celui de l’église Saint-Paul des XIIe et XVe siècles de Chailly-en-Bière, près de Barbizon).

L'Angélus (Jean-François Millet, entre 1857 et Musée d'Orsay, Paris)

Pinterest
Search