Des parachutistes britanniques avaient ouvert le feu sur les manifestants, arguant que des nationalistes de l’Armée républicaine irlandaise (IRA) les menaçaient. THOPSON / AFPTHOPSON / AFP

Un ex-soldat britannique arrêté, 43 ans après le « Bloody Sunday »

Il s’agit de la première interpellation depuis qu’une enquête sur le massacre du « Bloody Sunday

Bloody Sunday. Au cours d'une manifestation en Irlande du Nord, des civils sont abattus par l'armée britannique. L'IRA (Armée républicaine irlandaise) posera une bombe en représailles dans un camp militaire anglais. Le groupe de rock U2 a fait de cet évènement de 1972 l'une de ses plus célèbres chansons : Sunday Bloody Sunday.

Bloody Sunday. Au cours d'une manifestation en Irlande du Nord, des civils sont abattus par l'armée britannique. L'IRA (Armée républicaine irlandaise) posera une bombe en représailles dans un camp militaire anglais. Le groupe de rock U2 a fait de cet évènement de 1972 l'une de ses plus célèbres chansons : Sunday Bloody Sunday.

Bloody Sunday: un ancien soldat britannique arrêté Check more at http://info.webissimo.biz/bloody-sunday-un-ancien-soldat-britannique-arrete/

Âgé de 66 ans, un ex-militaire a été arrêté ce mardi dans le comté d'Antrim, en Irlande du Nord, quarante-trois ans après les affrontements à Londonderry. Il est le premier suspect à être interpellé.

ALwyns Blog spot

HISTOIRE - Le 30 janvier 1972 treize personnes sont tuées par des soldats britanniques lors d'une manifestation pacifique en Irlande du Nord. Retour en cinq dates sur ce drame et la quête de justice.

The controversial 'murder investigation' follows protest by victims’ families, and was met with outrage from former soldiers, who called it politically motivated

The controversial 'murder investigation' follows protest by victims’ families, and was met with outrage from former soldiers, who called it politically motivated

On the morning of Sunday 30 January 1972, around ten thousand people gathered in Londonderry for a civil rights march. The British Army had sealed off the original route so the march organisers led most of the demonstrators towards 'Free Derry Corner' in the nationalist Bogside area of the city. Despite this, a number of people continued on towards an army barricade where local youths threw stones at soldiers, who responded with a water cannon, CS gas and rubber bullets.

Bloody Sunday killings to be ruled unlawful

On the morning of Sunday 30 January 1972, around ten thousand people gathered in Londonderry for a civil rights march. The British Army had sealed off the original route so the march organisers led most of the demonstrators towards 'Free Derry Corner' in the nationalist Bogside area of the city. Despite this, a number of people continued on towards an army barricade where local youths threw stones at soldiers, who responded with a water cannon, CS gas and rubber bullets.

Ján Popluhár Slovan  futbalistu storočia na Slovensku

Ján Popluhár Slovan futbalistu storočia na Slovensku

Pinterest
Rechercher