Le cri edvard munch

Edvard Munch - Le Cri (1893) « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. » dans son journal le 22 juillet 1892

Les 5 versions de "Le Cri" d'Edvard Munch

1895 Citation de l'artiste : "Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang — je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du...

Retour de première séance: Musette Souricette

Souricette Musette Fatiguée par le bruit de ses voisins, Musette la petite souricette quitte son grenier et part en quête d'un nouvel abri. Au cours de son voyage, elle rencontre des animaux très...

Edvard Munch - Skrik (Le Cri), 1893. Représentation de l'explosion du Krakatoa (Indonésie), survenu 10 ans plus tôt?

Edvard Munch - Skrik (Le Cri), Représentation de l'explosion du Krakatoa (Indonésie), survenu 10 ans plus tôt?

Le cri de douleur infinie de la vieille voiture oubliée !                                                                                                                                                                                 Plus

specialformytaste: bordjack: OOOHHH !!! Belle photo, on dirait un masque !! Source:abandonedphoto

L'artiste français Bernard Pras réalise d'impressionnants assemblages et installations d'objets hétéroclites qui forment de magnifiques tableaux

14 Superbes Anamorphoses en déchets de Bernard Pras

C'est un artiste d'exception et français, qui plus est ! Après avoir passé plus de 20 ans dans la peinture, voilà qu'il s'est lancé dans une nouvelle forme d'expression avec ces magnifiques portraits... L'artiste a utilisé une technique d’illusio...

Edvard Munch - Le Cri (1893) « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. » dans son journal le 22 juillet 1892

Les 5 versions de "Le Cri" d'Edvard Munch

Edvard Munch - Le Cri (1893) « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. » dans son journal le 22 juillet 1892

lithographie,1895 à Berlin

Les 5 versions de "Le Cri" d'Edvard Munch

Edvard Munch

Algunos artistas y sus trastornos mentales

Le reiki contre les angoisses - Les meilleures techniques de développement personnel, de coaching et de reiki, pour vous accompagner vers l’accomplissement personnel, l’indépendance financière, la confiance en soi et améliorer vos relations de couple

Le Cri, Edvard Munch

Collection très particulière. Les aventures de La Joconde et autres célébrités.

Pinterest
Rechercher