Valerie Henry
More ideas from Valerie
Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Charlotte Bricault expose " Vestiges " à l'Orangerie de Berne. Elle réalise un "herbier" en céramique grâce à l'impression de plantes sauvages. Le processus fait écho à la fossilisation, traces de vie organique devenues archives du passé. Les plantes adventices, appelées "herbes folles", sont celles qui ont été sélectionnées. Elles sont spontanées et poussent selon des critères sauvages. Ces fossiles sont un antonyme mettant en parallèle le passé et le présent, la culture et la nature.

Julien Vermeulen collabore avec Schiaparelli et le directeur du style Bertrand Guyon à l’occasion du Fashion Show de la Maison à Paris. La Haute Couture se pare des plumes de l’artiste pour la collection Printemps-Eté 2018.

Julien Vermeulen collabore avec Schiaparelli et le directeur du style Bertrand Guyon à l’occasion du Fashion Show de la Maison à Paris. La Haute Couture se pare des plumes de l’artiste pour la collection Printemps-Eté 2018.

Editorial, "Orchids".

Editorial, "Orchids".

Editorial, "Orchids".

Editorial, "Orchids".

Editorial "Orchids".

Editorial "Orchids".

Entre émotion et sensorialité, Jean-Jacques Pallot s’associe avec le Grand Musée du Parfum pour vous faire découvrir « Voyage Olfactif » une série poétique célébrant l’essence du Parfum.

Entre émotion et sensorialité, Jean-Jacques Pallot s’associe avec le Grand Musée du Parfum pour vous faire découvrir « Voyage Olfactif » une série poétique célébrant l’essence du Parfum.

Entre émotion et sensorialité, Jean-Jacques Pallot s’associe avec le Grand Musée du Parfum pour vous faire découvrir « Voyage Olfactif » une série poétique célébrant l’essence du Parfum.

Entre émotion et sensorialité, Jean-Jacques Pallot s’associe avec le Grand Musée du Parfum pour vous faire découvrir « Voyage Olfactif » une série poétique célébrant l’essence du Parfum.

Entre émotion et sensorialité, Jean-Jacques Pallot s’associe avec le Grand Musée du Parfum pour vous faire découvrir « Voyage Olfactif » une série poétique célébrant l’essence du Parfum.

Entre émotion et sensorialité, Jean-Jacques Pallot s’associe avec le Grand Musée du Parfum pour vous faire découvrir « Voyage Olfactif » une série poétique célébrant l’essence du Parfum.

Dans la continuité des vitrines d'Automne de la boutique Relais & Châteaux, Soline d'Aboville met en scène la magie de Noël dans un tourbillon d’origamis. L’or scintille et se mêle aux cartes géographiques, conférant à l’installation un aspect festif. Photos © Géraldine Bruneel

Dans la continuité des vitrines d'Automne de la boutique Relais & Châteaux, Soline d'Aboville met en scène la magie de Noël dans un tourbillon d’origamis. L’or scintille et se mêle aux cartes géographiques, conférant à l’installation un aspect festif. Photos © Géraldine Bruneel

Dans la continuité des vitrines d'Automne de la boutique Relais & Châteaux, Soline d'Aboville met en scène la magie de Noël dans un tourbillon d’origamis. L’or scintille et se mêle aux cartes géographiques, conférant à l’installation un aspect festif. Photos © Géraldine Bruneel

Dans la continuité des vitrines d'Automne de la boutique Relais & Châteaux, Soline d'Aboville met en scène la magie de Noël dans un tourbillon d’origamis. L’or scintille et se mêle aux cartes géographiques, conférant à l’installation un aspect festif. Photos © Géraldine Bruneel

Dans la continuité des vitrines d'Automne de la boutique Relais & Châteaux, Soline d'Aboville met en scène la magie de Noël dans un tourbillon d’origamis. L’or scintille et se mêle aux cartes géographiques, conférant à l’installation un aspect festif. Photos © Géraldine Bruneel

Dans la continuité des vitrines d'Automne de la boutique Relais & Châteaux, Soline d'Aboville met en scène la magie de Noël dans un tourbillon d’origamis. L’or scintille et se mêle aux cartes géographiques, conférant à l’installation un aspect festif. Photos © Géraldine Bruneel

« Jardin d’Hiver » est une carte blanche confiée à Soline d’Aboville par Procédés Chénel pour fêter la fin de l’année : l'installation met en scène 300 fleurs blanches et or qui se reflètent à l’infini dans trois miroirs pour constituer un paysage immersif et onirique.

« Jardin d’Hiver » est une carte blanche confiée à Soline d’Aboville par Procédés Chénel pour fêter la fin de l’année : l'installation met en scène 300 fleurs blanches et or qui se reflètent à l’infini dans trois miroirs pour constituer un paysage immersif et onirique.