Valerie Henry
More ideas from Valerie
Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

Soline d'Aboville designed Vacheron Constantin's Overseas windows. They tell the story of a tradition initiated by François Constantin, the essence of the Overseas collection and the spirit of travelling in 12 unique locations seen through the eye of photographer Steve Mc Curry : 12 places, 12 specific times set by Maison Vacheron Constantin. We follow his peregrinations leafing through a travel diary spreading across the windows, showing enchanting landscapes sketched by the photographer.

La nouvelle création de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, la plasticienne Emilie Faïf met en valeur la notion de territoire et de cultures dont s'inspirent les danses populaires. Les motifs ornementaux, dessinés au blanc de Meudon, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les lignes s'estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives et humaines.

La nouvelle création de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, la plasticienne Emilie Faïf met en valeur la notion de territoire et de cultures dont s'inspirent les danses populaires. Les motifs ornementaux, dessinés au blanc de Meudon, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les lignes s'estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives et humaines.

La nouvelle création de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, la plasticienne Emilie Faïf met en valeur la notion de territoire et de cultures dont s'inspirent les danses populaires. Les motifs ornementaux, dessinés au blanc de Meudon, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les lignes s'estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives et humaines.

La nouvelle création de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, la plasticienne Emilie Faïf met en valeur la notion de territoire et de cultures dont s'inspirent les danses populaires. Les motifs ornementaux, dessinés au blanc de Meudon, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les lignes s'estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives et humaines.

La nouvelle création de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, la plasticienne Emilie Faïf met en valeur la notion de territoire et de cultures dont s'inspirent les danses populaires. Les motifs ornementaux, dessinés au blanc de Meudon, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les lignes s'estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives et humaines.

La nouvelle création de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, la plasticienne Emilie Faïf met en valeur la notion de territoire et de cultures dont s'inspirent les danses populaires. Les motifs ornementaux, dessinés au blanc de Meudon, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les lignes s'estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives et humaines.

Soline d'Aboville habille les vitrines de la filiale suisse de la Maison Hermès pour l’été 2017. La scénographie propose une lecture ludique et décalée du thème annuel, le Sens de l’Objet : la fonction des objets est ici détournée et les collections deviennent acteurs de machines imaginaires constituées d’objets de seconde main dans des compositions fourmillantes de détails.

Soline d'Aboville habille les vitrines de la filiale suisse de la Maison Hermès pour l’été 2017. La scénographie propose une lecture ludique et décalée du thème annuel, le Sens de l’Objet : la fonction des objets est ici détournée et les collections deviennent acteurs de machines imaginaires constituées d’objets de seconde main dans des compositions fourmillantes de détails.

Soline d'Aboville habille les vitrines de la filiale suisse de la Maison Hermès pour l’été 2017. La scénographie propose une lecture ludique et décalée du thème annuel, le Sens de l’Objet : la fonction des objets est ici détournée et les collections deviennent acteurs de machines imaginaires constituées d’objets de seconde main dans des compositions fourmillantes de détails.

Soline d'Aboville habille les vitrines de la filiale suisse de la Maison Hermès pour l’été 2017. La scénographie propose une lecture ludique et décalée du thème annuel, le Sens de l’Objet : la fonction des objets est ici détournée et les collections deviennent acteurs de machines imaginaires constituées d’objets de seconde main dans des compositions fourmillantes de détails.

Soline d'Aboville habille les vitrines de la filiale suisse de la Maison Hermès pour l’été 2017. La scénographie propose une lecture ludique et décalée du thème annuel, le Sens de l’Objet : la fonction des objets est ici détournée et les collections deviennent acteurs de machines imaginaires constituées d’objets de seconde main dans des compositions fourmillantes de détails.

Soline d'Aboville habille les vitrines de la filiale suisse de la Maison Hermès pour l’été 2017. La scénographie propose une lecture ludique et décalée du thème annuel, le Sens de l’Objet : la fonction des objets est ici détournée et les collections deviennent acteurs de machines imaginaires constituées d’objets de seconde main dans des compositions fourmillantes de détails.