Emilie Faïf -sculptor artist / scenography-

53 Pins
 5y
Collection by
an animal made out of many different colored pieces of cloth and fabric, sitting on the ground
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Ce mois d’avril, Emilie Faïf a été invitée à investir une vitrine du Printemps Haussmann d’une œuvre basée sur le thème du recyclage. Son travail textile s’oriente à cette occasion sur la réutilisation de languettes de tissus qui constituent la matière première de ces sculptures. Noués patiemment un à un les uns aux autres, ces fragments de tissu dessinent des silhouettes pointillistes et colorées à la frontière du paysage et de l’animal. Du 4 avril au 9 mai 2019.
two sculptures made out of blue and green paper
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Ce mois d’avril, Emilie Faïf a été invitée à investir une vitrine du Printemps Haussmann d’une œuvre basée sur le thème du recyclage. Son travail textile s’oriente à cette occasion sur la réutilisation de languettes de tissus qui constituent la matière première de ces sculptures. Noués patiemment un à un les uns aux autres, ces fragments de tissu dessinent des silhouettes pointillistes et colorées à la frontière du paysage et de l’animal. Du 4 avril au 9 mai 2019.
three different colored pieces of paper sitting on top of a table
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Ce mois d’avril, Emilie Faïf a été invitée à investir une vitrine du Printemps Haussmann d’une œuvre basée sur le thème du recyclage. Son travail textile s’oriente à cette occasion sur la réutilisation de languettes de tissus qui constituent la matière première de ces sculptures. Noués patiemment un à un les uns aux autres, ces fragments de tissu dessinent des silhouettes pointillistes et colorées à la frontière du paysage et de l’animal. Du 4 avril au 9 mai 2019.
two mannequins are standing in front of colorful clothing on display with the words creez reinventez written above them
Ce mois d’avril, Emilie Faïf a été invitée à investir une vitrine du Printemps Haussmann d’une œuvre basée sur le thème du recyclage. Son travail textile s’oriente à cette occasion sur la réutilisation de languettes de tissus qui constituent la matière première de ces sculptures. Noués patiemment un à un les uns aux autres, ces fragments de tissu dessinent des silhouettes pointillistes et colorées à la frontière du paysage et de l’animal. Du 4 avril au 9 mai 2019.
the storefront of a clothing store with balloons hanging from it's front windows
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
En septembre dernier, Emilie Faïf a poursuivi son exploration du souffle et a ainsi développé une série de sculptures gonflables aux dimensions généreuses à la demande de la styliste Chloé Stora pour ses vitrines de Saint Sulpice.
a bunch of balloons sitting on top of a white ball with pink flowers in it
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Peintes aux douces couleurs rosées, les sculptures souflées d'Emilie Faïf nous projettent dans un monde léger, mouvant et organique.
two white and pink balloons sitting on top of each other in the shape of flowers
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
A mi chemin d’un univers végétal et aquatique, les formes vivantes qu'elle imagine sont faites de polyane cousu.
three pillows sitting on top of each other in the dark
Le "Nuage" d'Emilie Faïf, à la Fondation François Schneider à Wattwiller jusqu'au 30 septembre 2018.
three white balls sitting on top of each other in front of a black wall and floor
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Détail de la structure alvéolaire légère et translucide du "Nuage" d'Emilie Faïf, installation jusqu'au 30 septembre 2018 à la Fondation Schneider à Wattwiller.
Le Nuage d’Emilie Faïf, avec sa structure blanche alvéolaire, a définitivement quitté la troposphère pour s’installer à terre. A voir à la Fondation François Schneider à Wattwiller jusqu’au 30 septembre 2018.
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Le Nuage d’Emilie Faïf, avec sa structure blanche alvéolaire, a définitivement quitté la troposphère pour s’installer à terre. A voir à la Fondation François Schneider à Wattwiller jusqu’au 30 septembre 2018.
a pile of white pillows sitting on top of a black floor
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Emilie Faïf présente son œuvre « Nuage » à l’occasion de la nouvelle exposition collective de la Fondation François Schneider à Wattwiller. Elle y explore le potentiel de formes mouvantes et instables.
several white pillows stacked on top of each other
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Emilie Faïf crée une sculpture légère et translucide, dont la surface en polyane a été méticuleusement élaborée et assemblée point par point.
a bunch of white pillows sitting on top of each other in front of a black background
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Le mou du Nuage d’Emilie Faïf réagit, s’adapte, se déforme… il ne se fige pas, faisant ainsi écho à l’ambivalence et à la poétique de la formation des nuages, à leurs contours changeants et énigmatiques.
four people standing on a stage in front of an audience with their arms around each other
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Construite au croisement de multiples chorégraphies, « Let’s Folk! » de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, EMILIE FAÏF met en valeur la notion de territoire. Les motifs, dessinés au blanc de Meudon traditionnel, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les dessins s’estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives.
several people are walking around in the middle of an art project with circles and spiral designs on the ground
Emilie Faïf, scénographe plasticienne, sculpture textile éco-responsable, Paris
Construite au croisement de multiples chorégraphies, « Let’s Folk! » de la chorégraphe Marion Muzac revisite la notion de danse folklorique. En dessinant à même les tapis de danse, EMILIE FAÏF met en valeur la notion de territoire. Les motifs, dessinés au blanc de Meudon traditionnel, permettent de mettre en tension la danse dans sa durée. Au fil des pas, les dessins s’estompent pour créer une nouvelle géographie, témoignage des rencontres collectives.