When autocomplete results are available use up and down arrows to review and enter to select. Touch device users, explore by touch or with swipe gestures.

Ressources pour Enseignants

Discover Pinterest’s 10 best ideas and inspiration for Ressources pour Enseignants. Get inspired and try out new things.

Ressources pour enseignants

Abonnez-vous au blogue pour accéder aux ressources Trousse de ressources éducatives La Trousse de ressources éducatives est gratuite. Elle contient plusieurs outils organisationnels, de gestion de classe et des guides pédagogiques. Elle est disponible sur Disques Google (Drive) et est en constante évolution. Voici un aperçu du contenu : Activités et leçons : idées d'activités, jeu de grammaire... Affiches et décorations : affiche de porte, affiches de recyclage... Outils de communication : lettre de bienvenue, formulaire de communication modifiable... Outils gestion de classe : systèmes de récompense, règles de vie... Outils de planification : listes de classe, plans de classe modifiables, formulaire de rétroaction... Guides pédagogiques : Biscuit et Cassonade, Alex & MJ On the Go... Fiches pour les parents : Conseils pour aider son enfant à la maison > Abonnez-vous au blogue pour accéder à la TROUSSE < C'est gratuit!

More information...

Comment éviter d'être une enseignante ennuyante

Un autre article a attiré mon attention ces derniers jours (ok, on doit dire que j'ai quand même beaucoup de temps libre, au repos, en attendant la venue de mon premier enfant). Celui-ci s'intitule Refuse To Be A Boring Teacher. Je crois que c'est tous notre intention de motiver nos élèves, mais des fois on tombe dans un certain moule, on prend un certain pli avec les années et on ne réalise peut-être pas que nos leçons sont ennuyantes. Cet article suggère des trucs pour nous aider à être plus intéressants. http://www.teachthought.com/learning/refuse-boring-teacher/ Refuse To Be A Boring Teacher 05/13/2014, TeachThought Staff by Jeffrey Benson It is not a version of grit to passively accept boredom. It is not a version of grit to be passive. For teachers or for students: it’s a version of submission. It is good to know how to manage one’s boredom in life without losing one’s mind. It is good to learn to cope with disappointment and failure, and to find inner resolve. And there’s enough boredom and disappointment and failure in the commerce of life to learn those lessons without my actually building it into a task that my students have no choice about and saying, “Here’s something else you’ll find boring.” From needless instructions to repetitive emails to to wasteful meetings to duplicate communication to (insert needless and wasteful activity here), there’s a lot of boredom for citizens that is the result of intentional planning. All of that is not inevitable boredom, and it wears us down. So let’s not do it then. We are teachers! When we stand in the class, we are the most influential force in the lives of our students. In that time and place we are potentially their hero, their role model, their hope. And because we are teachers, we know something very important, almost mysterious in its power: all information is potentially interesting, every skill acquired broadens our potentials, and all impassioned activity leads to learning. Our best teachers showed us over and over that life is not a struggle against boredom—it is a wonder to be apprehended! So then, I ask and challenge you to consider, “I will not bore myself today because I will not plan to bore the kids.” Let’s not watch more of the sands of our own professional lives slip away in boredom that we can avoid. 8 Ways You Can Refuse To Be A Boring Teacher 1. Listen to your students As much as I have had that as my intention (and not only in the classroom, but in faculty meetings as well, and wouldn’t you like your principal to have the intention not to bore you at meetings?), I know I have sometimes bored students. It wasn’t in my plans, but a class would end and I knew Edgar over there was missing in action. But I didn’t plan it. I’d have to check in with Edgar and find out what didn’t work for him, because I didn’t see a boring part in my lesson plan. Edgar might have something to teach me about my planning. And because so much of my career has been spent with challenging students, who are often barely holding on to their motivation, if I didn’t communicate the worth of the lesson, they were unlikely to find whatever little motivation was left in their tank. Perhaps we could translate our phrase, “This is the boring part,” into “I have no idea how to make this interesting,” or “I can’t figure out why this is in the curriculum guide,” or “I know this is truly worthless to you,” or “I too am but a fallible person trapped in a system that is slowly killing my passion and I am so sorry that you have to bear any of the burden of that.” 2. Seek the connections When the information in the required curriculum seems so far from their lives that you assume it will be boring (why else would information be boring?), offer them the challenge to make the connections. Don’t do the hypothetical, “You never know when you will be building a shed and need to use the Pythagorean Theorem” if you yourself have never used the Pythagorean Theorem. Tell them how the information truly impacts you as an adult. Consider how the information may impact the lives of their families, or their community. Have them survey members of their community: “Tell me why you think I should learn about the three branches of government?” The class can send emails to professional organizations that are impacted by that information. Invite in a local professional. 3. Develop cognitive challenges using Bloom’s Taxonomy Thinking is inherently interesting, even if the facts may seem irrelevant. Throughout the year underscore the types of thinking you are asking of students: “You have to do some powerful analyzing today to see what are the most important pieces to this information;” “As we do this, let’s evaluate whether we should add this to the list of essential information;” “The challenge today is to find a way to translate this information so that your younger brother or sister would understand it.” One of the benefits of applying higher-order thinking to information is that it is far better remembered. 4. Time it “Class, I am not sure if any of you will find this interesting, so let’s set the timer for five minutes, and then stop and talk about what you think of this.” 5. Be weird Look at the task through multiple intelligences. Graphs and pictograms offer various perspectives on what may at first seem dry data. Giving a dramatic reading to a list of historical names and dates is not boring to either try or to watch. Asking students to verbally free associate with rules of grammar is hilarious. Chanting as a class the chemical symbols on the Periodic Table of the Elements is sublime. 6. Encourage, model, and allow for creative note-taking Teachers often identify note-taking as a boring part of the class. Of course it is, if the students have little inherent interest in the material and note-taking is condemned to be only for the test coming up. Start making note-taking interesting with two-column notes, which offer students a space to make their own connections and rhymes, drawings and stick figures. Have students share with the class their most interesting note-taking creations. Try it yourself, watching or listening to the news at home one evening, and see how idiosyncratic and engaged you can make it. Celebrating how students employ arrows and underlines and boxes and shadowing, and parenthetical commentary can make note-taking a collectively enriching opportunity or … dare I say one of the best times you’ll offer students in class? 7. Summarize essential ideas consistently and creatively If the next two pages of the textbook are deadly and likely to destroy momentum, tell the students your summary, ask them to summarize what you said in their own words, and move on. You can do the same for sections of movies. Let’s not confuse what takes effort with what is worth the effort; e.g. digging a deep hole in the ground and immediately filling it up again takes effort, but it’s not worthwhile. Laboriously reading boring textbooks should be kept to a minimum, and identified for what it is— a challenge, if you have no alternative (you probably do). Don’t undermine your relationship with your students by using your teacher power to coerce them to do really boring tasks because it will be “good for them.” It’s not good for any of you. 8. Don’t teach it Instead, integrate a few of the main ideas into another lesson. The last item above might put many of our colleagues into risk with their school administration. We are in an era of imposed curriculum, in which our wisdom as teachers to make decisions about how to bring our very real students to mastery is not being honored and trusted. Too many of our colleagues are trapped in systems in which they must rigidly check off that they have “covered” items on a predetermined (and not critically assessed) pacing guide. The standardized test demands that students be exposed to information at such a rate that meaning and depth are often false advertising. So do what you can. One of the seven items above can usually help you avoid, “This is the boring part.” And then consider digging into your own professional soul for some grit to join committees, professional associations, political campaigns, contract negotiating teams, letter writing efforts, and public hearings, adding your voice to the others who are exhorting us, on behalf of our students and ourselves, not to passively allow the work of schools to be boring. Your students will love you for it. Jeffrey Benson has worked in almost every school context in his 35 years as an educator, from elementary school through graduate programs. He has been a consultant to public and private schools, mentored teachers and principals in varied school settings, and has written on many school-based issues. Benson’s new book, Hanging In: Strategies for Teaching the Students Who Challenge Us Most(ASCD, 2014),shows educators the value of tenacity and building connections when teaching the students who most need our help. You can learn more at www.jeffreybenson.org; adapted image attribution flickr user tulanepublicrelations

More information...

5 trucs pour enseigner aux élèves en difficulté au secondaire

Texte rédigé par notre blogueuse invitée, Chantal Malette, enseignante agréée de l'Ontario. J’enseigne depuis 10 ans au niveau secondaire et depuis le tout début j’enseigne à des élèves du niveau échelon local (enfance en difficulté). À mes débuts, ça m’a fait peur, je n’avais même pas ma qualification Enfance en difficulté partie I tellement je ne voulais pas travailler avec ces groupes. Si j’avais su dès le début! Cependant, il semblait que mes directions d'école voyaient mon potentiel et ce bien avant moi. J’ai maintenant ma qualification Enfance en difficulté partie I et, après 10 ans, j'adore travailler avec ces élèves. Je trouve que c’est très valorisant de les voir cheminer dans leur apprentissage et de les voir évoluer. Plusieurs personnes me demandent des trucs mais surtout « Où trouves-tu le temps de faire tout ton matériel?» Alors voici, je partage certains de mes trucs avec vous et ce n’est pas si compliqué que ça! 5 trucs pour enseigner aux élèves en difficulté au secondaire 1. Décorer Même au secondaire, il ne faut pas avoir peur de décorer sa salle de classe. Dans mon cas, c’est ma marque de commerce et peu importe l’école où je me retrouve, je décore et j’influence même mes collègues à faire de même. Nos élèves sont visuels, ce n’est pas parce qu’ils sont au secondaire qu’ils n’apprécient pas une classe décorée. Ça peut être aussi simple que mettre une bordure sur un tableau d'affichage (et si on ose, on ajoute un fond de couleur). Pour un cours de français ça peut être des affiches des notions de grammaire ou bien les éléments du schéma narratif. Si on a le temps, on peut même préparer des affiches sur les romans à l’étude. Voici quelques endroits où vous pouvez vous procurer des idées et du matériel pour décorer (n’oubliez pas que maintenant, au Canada, nous pouvons avoir jusqu’à un crédit de 1 000$ sur les impôts pour le matériel scolaire) Site web : Pinterest - www.pinterest.com (il ne faut pas sous estimer cette superbe ressource qu’est Pinterest et plusieurs choses sont gratuites!) Magasins (dans la région d'Ottawa, ON) : Scholar’s Choice - http://www.scholarschoice.ca/ All About Kids - https://www.facebook.com/All-About-Kids-157843474286348/ Michael’s Dollarama / Dollar Tree Staples 2. Avoir une structure et une routine J’écris toujours la date et le menu du jour, cela donne un appui visuel et les élèves savent déjà ce qu’on va faire. Les élèves en difficulté ont besoin d’une structure et d’une routine. Pour eux cela enlève un stress de savoir qu’avec M. X on a toujours une période de lecture, Mme Y. donne du temps pour faire les devoirs, Mme C. a un tableau de devoirs. Oui on peut changer un peu la structure du cours et la routine mais parfois il faut les avertir d’avance, surtout si vous avez des élèves de classe distincte intégrés dans vos cours. P. ex. j’ai 2 élèves d’une classe d’autisme, d'intégré dans mon cours de français échelon local. Pour eux, une routine et une structure, c’est sécurisant. Voici un document que j'aime bien tiré du site www.comportement.net qui parle de stratégies de gestion du comportement en salle de classe. 3. Faire des activités kinesthésiques Nos élèves ne sont pas tous auditifs et/ou visuels. Nous avons des élèves kinesthésiques et encore plus dans les cours EED. En français, ce n’est pas toujours évident de trouver des ressources qui parlent de ce sujet, mais voici une ressource que j’ai découverte il y a quelques années et que les élèves aiment bien : Le cahier interractif (payant mais cela peut vous inspirer) http://profsetsoeurs.com/cest-quoi-ca-un-cahier-interactif/ 4. S’amuser Comme vous le savez sûrement, on peut s’amuser tout en enseignant/apprenant. Cependant, je trouve parfois qu’au secondaire on oublie cela par moment. Voici quelques idées pour le faire : Kahoot (jeux questionnaire que vous créez) www.getkahoot.com La bataille navale des verbes https://fle.mondolinguo.com/la-bataille-navale-des-verbes/ Dé pour raconter une histoire (excellente idée pour faire de la communication orale spontannée) http://www.forfrenchimmersion.com/french-storytelling-dice/ 5. Prendre ça un jour à la fois Il ne faut pas oublier qu’en enfance en difficulté, on n’avance pas toujours au rythme que l’on souhaite. Alors, on prend ça un jour à la fois et au rythme des élèves. Il ne faut surtout pas perdre patience envers eux. Parfois, une activité va prendre la période au complet et parfois ils nous surprennent et ça prend 20 minutes! Ce que j’ai appris en 10 ans, c’est que le plus important avec ces élèves là, c’est le cheminement qu’on fait avec eux. Si on fait seulement 2 unités sur 4, ce n’est pas grave. On a fait 2 unités, mais elles ont été bien maîtrisées et comprises! Aussi, il faut apprendre à choisir nos batailles donc si une période en fin de journée les élèves n’y sont pas, on opte pour faire autre chose. Ça m’est arrivé un vendredi, lorsque j'ai décidé de faire du social avec mes élèves, au lieu de faire ma merveilleuse leçon sur le féminin (qui fait de la grammaire un vendredi à la dernière période?). Ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que je pratique leur français oral et spontané! Bref, il faut être flexible. Pour terminer, je vous partage deux dernières adresses de ressources utiles : Affiches de grammaire simple http://www.cleclasse.eu/grammaire-c18360737 Pour toute sorte de ressource (affiches, leçons, tutoriel…) http://laclassedekarine.blogspot.ca/ Chantal Malette est une enseignante au secondaire depuis septembre 2007 pour le CSDCEO, dans l'Est de l'Ontario. Elle enseigne principalement le français et l’enseignement religieux à des élèves en difficulté et au régulier également. Dans son temps libre elle aime le scrapbooking, lire et aller à Walt Disney World.

More information...

Tice 74 - Site des ressources pédagogiques TICE - Langage écrit et oral

Quelques ressources numériques : Clic Lire, aide à l'apprentissage de la lecture : http://cliclire.free.fr/index.html Lecture CP et maternelle, MAX et Tom : http://www.maxetom.com/jeux_lecture LireCouleur,outils d'aide à la lecture sous Libreoffice : http://lirecouleur.arkaline.fr Coucou le (...)

More information...

Beaucoup de bruit (dans la classe) pour rien - SGEN-CFDT Ressources Sgen-CFDT

La question du bruit dans la classe me préoccupe depuis longtemps. Je ne parle pas ici des éclats de voix, mais du bruit de fond, récurrent, celui qui fatigue et qui use. J'ai crié, hurlé, renoncé, chuchoté.

More information...

7 manières d'obtenir le silence en classe

Blogue de ressources éducatives et de partage pour les enseignants et parents d'enfants d'âge scolaire.

More information...

Citations à afficher

Un partage positif et simple aujourd'hui juste pour vous! J'ai placardé ma classe de ces citations pleines de sens afin de motiver mes élèves. Imprimer sur du beau carton coloré, elles égaient mon local et rappellent qu'il faut parfois voir les choses sous un autre angle. J'en ai même offerte une à ma direction qui l'a fièrement accrochée à son bureau! Pourquoi ne pas en mettre dans la salle des profs? Je suis certaine que vos collègues apprécieront. EB-Affiches citations

More information...

Les étiquettes "Programme du jour" 2018-2019 | Maitresse de la forêt

Cet été, j’ai concocté de nouvelles petites étiquettes pour ma classe. Ces étiquettes sont destinées à établir le programme du jour. En effet, chaque matin, sur le coin de mon tableau, j’indique toutes les activités que nous allons faire dans la journée. Cela permet aux élèves de bien se repérer dans le temps et d’éviter les “C’est quand l’heure de la cantine ?”. Pour garder une unité de classe en terme de décoration, j’ai créé les étiquettes en reprenant mon thème “plantes grasses et cactus” de mon tableau de responsabilité. Je vous propose donc en téléchargement libre les étiquettes ainsi que la trame modifiable si vous souhaitez ajouter de nouvelles étiquettes !

More information...

fichier ENQUETES

Il s'agit d'un fichier regroupant des enquêtes de l'inspecteur Lafouile de Christian Souchard, trouvées à droite et à gauche sur le net. J'ai simplement refait une mise en page plus pratique pour mes ateliers lecture. Le fichier comprend en réalité 120 enquêtes : la cinquantaine non mise à dispo couvre le volume 4 des enquêtes de l'inspecteur Lafouine. Il est en vente ici. Les enfants aiment beaucoup ces enquêtes mêlant lecture, raisonnement et logique.

More information...

More related to Ressources pour Enseignants

More like this