Inusités

Collection by Jacinthe

32 
Pins
 • 
10 
Followers
jacinthe
animaux
Other Pins

animaux

Le généruk Décrit pour la première fois en 1878  Ce mammifère, également appelé la gazelle-girafe ou gazelle de Waller, vit dans l’Est africain, soit la Tanzanie, le Kenya et l’Éthiopie, principalement. Cet herbivore pouvant vivre une douzaine d’années possède une grande capacité d’adaptation et peut survivre dans un environnement très sec. La perte de son habitat menace sa survie.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le généruk Décrit pour la première fois en 1878 Ce mammifère, également appelé la gazelle-girafe ou gazelle de Waller, vit dans l’Est africain, soit la Tanzanie, le Kenya et l’Éthiopie, principalement. Cet herbivore pouvant vivre une douzaine d’années possède une grande capacité d’adaptation et peut survivre dans un environnement très sec. La perte de son habitat menace sa survie.

Le dugong Décrit pour la première fois en 1765 Ce tout petit mammifère marin qui peut atteindre 10p de longueur et environ 1100 lbs peut vivre jusqu’à 70 ans, nageant paisiblement dans les océans Indien, Pacifique et la mer Rouge. Il partage des liens avec le lamantin et… l’éléphant. Il a longtemps été chassé pour son huile, sa viande, sa peau et ses os,   Il broute le fond des mers pour se nourrir. C’est  le seul mammifère marin strictement herbivore.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le dugong Décrit pour la première fois en 1765 Ce tout petit mammifère marin qui peut atteindre 10p de longueur et environ 1100 lbs peut vivre jusqu’à 70 ans, nageant paisiblement dans les océans Indien, Pacifique et la mer Rouge. Il partage des liens avec le lamantin et… l’éléphant. Il a longtemps été chassé pour son huile, sa viande, sa peau et ses os, Il broute le fond des mers pour se nourrir. C’est le seul mammifère marin strictement herbivore.

Le bongo Décrit pour la première fois en 1861  Cette espèce de la famille des antilopes est la plus imposante vivant en forêt. Ce magnifique mammifère, qui peut frôler les 1000 livres, possède des cornes pouvant pousser jusqu’à un mètre, soit trois pieds. Cet herbivore vit au centre et au sud du continent africain. Le mâle de l’espèce a tendance à vivre en solitaire.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le bongo Décrit pour la première fois en 1861 Cette espèce de la famille des antilopes est la plus imposante vivant en forêt. Ce magnifique mammifère, qui peut frôler les 1000 livres, possède des cornes pouvant pousser jusqu’à un mètre, soit trois pieds. Cet herbivore vit au centre et au sud du continent africain. Le mâle de l’espèce a tendance à vivre en solitaire.

Le saïga Décrit pour la première fois en 1766 Cette antilope – saïga signifie antilope en russe – risque la disparition en raison du braconnage dont elle est victime. On retrouve ce mammifère au faciès particulier dans les steppes d’Asie centrale, soit en Mongolie, en Russie et au Kazakhstan. Son nez géant excessivement flexible est capable de se remplir d’air et de le garder au chaud durant les périodes froides. Il sert également de filtre lorsque le vent soulève les poussières du désert.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le saïga Décrit pour la première fois en 1766 Cette antilope – saïga signifie antilope en russe – risque la disparition en raison du braconnage dont elle est victime. On retrouve ce mammifère au faciès particulier dans les steppes d’Asie centrale, soit en Mongolie, en Russie et au Kazakhstan. Son nez géant excessivement flexible est capable de se remplir d’air et de le garder au chaud durant les périodes froides. Il sert également de filtre lorsque le vent soulève les poussières du désert.

L’aye-aye Décrit pour la première fois en 1782  Ce petit lémurien qui ressemble à un croisement entre la chauve-souris et le Gremlin habite l’île de Madagascar et est menacé d’extinction. Le petit mammifère pesant quatre livres peut vivre jusqu’à 20 ans et passe sa vie à la cime des arbres, évitant le plus possible la terre ferme.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

L’aye-aye Décrit pour la première fois en 1782 Ce petit lémurien qui ressemble à un croisement entre la chauve-souris et le Gremlin habite l’île de Madagascar et est menacé d’extinction. Le petit mammifère pesant quatre livres peut vivre jusqu’à 20 ans et passe sa vie à la cime des arbres, évitant le plus possible la terre ferme.

Le condylure étoile Décrit pour la première fois en 1871  Cette jolie taupe (mais oui, regardez-la comme il faut) possède un museau à l’allure d’une pieuvre ou d’une étoile de mer. Ses 22 tentacules recèlent 25 000 récepteurs, ce qui lui permet de trouver et dévorer une proie en moins d’une seconde. On la retrouve dans les marais d’Amérique du Nord, dans lesquels elle creuse des tunnels.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le condylure étoile Décrit pour la première fois en 1871 Cette jolie taupe (mais oui, regardez-la comme il faut) possède un museau à l’allure d’une pieuvre ou d’une étoile de mer. Ses 22 tentacules recèlent 25 000 récepteurs, ce qui lui permet de trouver et dévorer une proie en moins d’une seconde. On la retrouve dans les marais d’Amérique du Nord, dans lesquels elle creuse des tunnels.

Le poisson chauve-souris Décrit pour la première fois en 1808  Ce poisson aux lèvres rouges qui sévit dans la région du Pérou et des îles Galapagos est un piètre nageur. Pour se déplacer, il utilise ses nageoires comme des jambes et se déplace sur le fond marin, à plus de 30 mètres en dessous de la surface.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le poisson chauve-souris Décrit pour la première fois en 1808 Ce poisson aux lèvres rouges qui sévit dans la région du Pérou et des îles Galapagos est un piètre nageur. Pour se déplacer, il utilise ses nageoires comme des jambes et se déplace sur le fond marin, à plus de 30 mètres en dessous de la surface.

Le tenrec zébré (1e fois en 1798). Ce petit mammifère ne vit que sur l’île de Madagascar, D’une longueur pouvant atteindre les 20 cm, il ne pèse que 125 à 280 gr. Les piquants qu’il porte sur le corps sont, à l’instar du porc-épic commun, détachables, ce qui lui permet de se protéger lorsqu’il fouille le sol pour trouver de la nourriture. C’est aussi en les frottant qu’il réussit à communiquer avec d’autres individus de son espèce afin de les prévenir de la présence d’un prédateur.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le tenrec zébré (1e fois en 1798). Ce petit mammifère ne vit que sur l’île de Madagascar, D’une longueur pouvant atteindre les 20 cm, il ne pèse que 125 à 280 gr. Les piquants qu’il porte sur le corps sont, à l’instar du porc-épic commun, détachables, ce qui lui permet de se protéger lorsqu’il fouille le sol pour trouver de la nourriture. C’est aussi en les frottant qu’il réussit à communiquer avec d’autres individus de son espèce afin de les prévenir de la présence d’un prédateur.

Le crabe-araignée géant du Japon Décrit pour la première fois en 1836  Cette immense chose marine, très appréciée de certains amateurs de fruits de mer, peut peser plus d’une quarantaine de livres et s’étendre sur plus de 18 pieds, soit plus de cinq mètres. Pour se protéger dans les fonds marins, il recouvre sa carapace d’éponges de mer et d’autres petits animaux, afin de masquer sa présence. On le retrouve habituellement près des cheminées hydrothermales, à plus de 600 mètres sous l’eau.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le crabe-araignée géant du Japon Décrit pour la première fois en 1836 Cette immense chose marine, très appréciée de certains amateurs de fruits de mer, peut peser plus d’une quarantaine de livres et s’étendre sur plus de 18 pieds, soit plus de cinq mètres. Pour se protéger dans les fonds marins, il recouvre sa carapace d’éponges de mer et d’autres petits animaux, afin de masquer sa présence. On le retrouve habituellement près des cheminées hydrothermales, à plus de 600 mètres sous l’eau.

Le blobfish Décrit pour la première fois en 1995 il s’est récemment mérité le prix tant convoité (ou pas) d’animal le plus laid de la Terre, et on peut aisément comprendre pourquoi. Même un cœur de mère aurait de la difficulté à le trouver beau. Son apparence s’en trouve un tantinet améliorée une fois qu’il est plongé dans les eaux australiennes, où il vit. Il est toutefois en danger d’extinction, étant souvent une victime collatérale de la pêche commerciale.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le blobfish Décrit pour la première fois en 1995 il s’est récemment mérité le prix tant convoité (ou pas) d’animal le plus laid de la Terre, et on peut aisément comprendre pourquoi. Même un cœur de mère aurait de la difficulté à le trouver beau. Son apparence s’en trouve un tantinet améliorée une fois qu’il est plongé dans les eaux australiennes, où il vit. Il est toutefois en danger d’extinction, étant souvent une victime collatérale de la pêche commerciale.

Le requin-lutin Décrit pour la première fois en 1898  Le requin-lutin, ou requin-gobelin, cache sa beauté à plus d’un kilomètre de profondeur un peu partout dans les océans de la planète. Sa mâchoire est protractile. Il peut donc « expulser » une partie de cette-ci vers l’avant afin de capturer son repas. Il préfère donc chasser en se cachant, n’attaquant qu’à la dernière seconde. Il peut atteindre jusqu’à quatre mètres de longueur à pleine maturité.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le requin-lutin Décrit pour la première fois en 1898 Le requin-lutin, ou requin-gobelin, cache sa beauté à plus d’un kilomètre de profondeur un peu partout dans les océans de la planète. Sa mâchoire est protractile. Il peut donc « expulser » une partie de cette-ci vers l’avant afin de capturer son repas. Il préfère donc chasser en se cachant, n’attaquant qu’à la dernière seconde. Il peut atteindre jusqu’à quatre mètres de longueur à pleine maturité.

La grenouille pourpre Décrite pour la première fois en 1918 pour la famille, et en 2003 pour cette espèce spécifique  Cette grenouille à la mine patibulaire et au nom savant – Nasikabatrachus sahyadrensis, à utiliser lors de votre prochain souper entre amis – se retrouve en Inde et en Asie du Sud. Elle vit sous la terre, en tout temps, sauf deux semaines par année, à la saison des « amours », alors que la femelle pond environ 3000 œufs.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

La grenouille pourpre Décrite pour la première fois en 1918 pour la famille, et en 2003 pour cette espèce spécifique Cette grenouille à la mine patibulaire et au nom savant – Nasikabatrachus sahyadrensis, à utiliser lors de votre prochain souper entre amis – se retrouve en Inde et en Asie du Sud. Elle vit sous la terre, en tout temps, sauf deux semaines par année, à la saison des « amours », alors que la femelle pond environ 3000 œufs.

Le chevrotain Décrit pour la première fois en 1864 qui ressemble à s’y méprendre à un chevreuil… mais il ne mesure qu’un pied de haut! Ses petites cornes ressemblent davantage à des crocs. Pas pour rien qu’on l’appelle aussi mouse-deer en anglais, soit le chevreuil-souris. Cet animal solitaire, végétarien et nocturne vit entre l’Asie et l’Afrique, et se cache souvent dans les bosquets bien fournis sur les rives de rivières. En cas de présence de prédateurs, il se réfugie dans l’eau.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le chevrotain Décrit pour la première fois en 1864 qui ressemble à s’y méprendre à un chevreuil… mais il ne mesure qu’un pied de haut! Ses petites cornes ressemblent davantage à des crocs. Pas pour rien qu’on l’appelle aussi mouse-deer en anglais, soit le chevreuil-souris. Cet animal solitaire, végétarien et nocturne vit entre l’Asie et l’Afrique, et se cache souvent dans les bosquets bien fournis sur les rives de rivières. En cas de présence de prédateurs, il se réfugie dans l’eau.

La fourmi panda Décrite pour la première fois en 1938 Le nom est trompeur, car il s’agit en fait d’une guêpe (plus de 3000 espèces sont d’ailleurs répertoriées dans cette famille, les mutillidae).  Son look ne sert qu’à une chose : éloigner les prédateurs. La fourmi panda, qui habite le Chili et l’Argentine, est un insecte solitaire qui fuit les colonies. Il est toutefois parasitaire, et s’invite dans le nid des autres afin d’assurer de la nourriture fraîche à ses propres larves.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

La fourmi panda Décrite pour la première fois en 1938 Le nom est trompeur, car il s’agit en fait d’une guêpe (plus de 3000 espèces sont d’ailleurs répertoriées dans cette famille, les mutillidae). Son look ne sert qu’à une chose : éloigner les prédateurs. La fourmi panda, qui habite le Chili et l’Argentine, est un insecte solitaire qui fuit les colonies. Il est toutefois parasitaire, et s’invite dans le nid des autres afin d’assurer de la nourriture fraîche à ses propres larves.

L’axolotl Décrit pour la première fois en 1798 Ce « poisson marcheur mexicain » est en fait… une salamandre. Contrairement aux autres membres de son espèce, l’axolotl conserve sa nageoire dorsale et ses branchies une fois adulte. C’est ce qu’on appelle la néoténie, c’est-à-dire demeurer à l’état larvaire sans métamorphose. Son super-pouvoir? La capacité de régénérer un organe détruit… allant jusqu’à l’œil ou une partie du cerveau.  On le retrouve dans le lac de Xochimilco, au Mexique.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

L’axolotl Décrit pour la première fois en 1798 Ce « poisson marcheur mexicain » est en fait… une salamandre. Contrairement aux autres membres de son espèce, l’axolotl conserve sa nageoire dorsale et ses branchies une fois adulte. C’est ce qu’on appelle la néoténie, c’est-à-dire demeurer à l’état larvaire sans métamorphose. Son super-pouvoir? La capacité de régénérer un organe détruit… allant jusqu’à l’œil ou une partie du cerveau. On le retrouve dans le lac de Xochimilco, au Mexique.

Other Pins

Le généruk Décrit pour la première fois en 1878  Ce mammifère, également appelé la gazelle-girafe ou gazelle de Waller, vit dans l’Est africain, soit la Tanzanie, le Kenya et l’Éthiopie, principalement. Cet herbivore pouvant vivre une douzaine d’années possède une grande capacité d’adaptation et peut survivre dans un environnement très sec. La perte de son habitat menace sa survie.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le généruk Décrit pour la première fois en 1878 Ce mammifère, également appelé la gazelle-girafe ou gazelle de Waller, vit dans l’Est africain, soit la Tanzanie, le Kenya et l’Éthiopie, principalement. Cet herbivore pouvant vivre une douzaine d’années possède une grande capacité d’adaptation et peut survivre dans un environnement très sec. La perte de son habitat menace sa survie.

Le dugong Décrit pour la première fois en 1765 Ce tout petit mammifère marin qui peut atteindre 10p de longueur et environ 1100 lbs peut vivre jusqu’à 70 ans, nageant paisiblement dans les océans Indien, Pacifique et la mer Rouge. Il partage des liens avec le lamantin et… l’éléphant. Il a longtemps été chassé pour son huile, sa viande, sa peau et ses os,   Il broute le fond des mers pour se nourrir. C’est  le seul mammifère marin strictement herbivore.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le dugong Décrit pour la première fois en 1765 Ce tout petit mammifère marin qui peut atteindre 10p de longueur et environ 1100 lbs peut vivre jusqu’à 70 ans, nageant paisiblement dans les océans Indien, Pacifique et la mer Rouge. Il partage des liens avec le lamantin et… l’éléphant. Il a longtemps été chassé pour son huile, sa viande, sa peau et ses os, Il broute le fond des mers pour se nourrir. C’est le seul mammifère marin strictement herbivore.

Le bongo Décrit pour la première fois en 1861  Cette espèce de la famille des antilopes est la plus imposante vivant en forêt. Ce magnifique mammifère, qui peut frôler les 1000 livres, possède des cornes pouvant pousser jusqu’à un mètre, soit trois pieds. Cet herbivore vit au centre et au sud du continent africain. Le mâle de l’espèce a tendance à vivre en solitaire.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le bongo Décrit pour la première fois en 1861 Cette espèce de la famille des antilopes est la plus imposante vivant en forêt. Ce magnifique mammifère, qui peut frôler les 1000 livres, possède des cornes pouvant pousser jusqu’à un mètre, soit trois pieds. Cet herbivore vit au centre et au sud du continent africain. Le mâle de l’espèce a tendance à vivre en solitaire.

Le saïga Décrit pour la première fois en 1766 Cette antilope – saïga signifie antilope en russe – risque la disparition en raison du braconnage dont elle est victime. On retrouve ce mammifère au faciès particulier dans les steppes d’Asie centrale, soit en Mongolie, en Russie et au Kazakhstan. Son nez géant excessivement flexible est capable de se remplir d’air et de le garder au chaud durant les périodes froides. Il sert également de filtre lorsque le vent soulève les poussières du désert.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le saïga Décrit pour la première fois en 1766 Cette antilope – saïga signifie antilope en russe – risque la disparition en raison du braconnage dont elle est victime. On retrouve ce mammifère au faciès particulier dans les steppes d’Asie centrale, soit en Mongolie, en Russie et au Kazakhstan. Son nez géant excessivement flexible est capable de se remplir d’air et de le garder au chaud durant les périodes froides. Il sert également de filtre lorsque le vent soulève les poussières du désert.

L’aye-aye Décrit pour la première fois en 1782  Ce petit lémurien qui ressemble à un croisement entre la chauve-souris et le Gremlin habite l’île de Madagascar et est menacé d’extinction. Le petit mammifère pesant quatre livres peut vivre jusqu’à 20 ans et passe sa vie à la cime des arbres, évitant le plus possible la terre ferme.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

L’aye-aye Décrit pour la première fois en 1782 Ce petit lémurien qui ressemble à un croisement entre la chauve-souris et le Gremlin habite l’île de Madagascar et est menacé d’extinction. Le petit mammifère pesant quatre livres peut vivre jusqu’à 20 ans et passe sa vie à la cime des arbres, évitant le plus possible la terre ferme.

Le condylure étoile Décrit pour la première fois en 1871  Cette jolie taupe (mais oui, regardez-la comme il faut) possède un museau à l’allure d’une pieuvre ou d’une étoile de mer. Ses 22 tentacules recèlent 25 000 récepteurs, ce qui lui permet de trouver et dévorer une proie en moins d’une seconde. On la retrouve dans les marais d’Amérique du Nord, dans lesquels elle creuse des tunnels.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le condylure étoile Décrit pour la première fois en 1871 Cette jolie taupe (mais oui, regardez-la comme il faut) possède un museau à l’allure d’une pieuvre ou d’une étoile de mer. Ses 22 tentacules recèlent 25 000 récepteurs, ce qui lui permet de trouver et dévorer une proie en moins d’une seconde. On la retrouve dans les marais d’Amérique du Nord, dans lesquels elle creuse des tunnels.

Le poisson chauve-souris Décrit pour la première fois en 1808  Ce poisson aux lèvres rouges qui sévit dans la région du Pérou et des îles Galapagos est un piètre nageur. Pour se déplacer, il utilise ses nageoires comme des jambes et se déplace sur le fond marin, à plus de 30 mètres en dessous de la surface.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le poisson chauve-souris Décrit pour la première fois en 1808 Ce poisson aux lèvres rouges qui sévit dans la région du Pérou et des îles Galapagos est un piètre nageur. Pour se déplacer, il utilise ses nageoires comme des jambes et se déplace sur le fond marin, à plus de 30 mètres en dessous de la surface.

Le tenrec zébré (1e fois en 1798). Ce petit mammifère ne vit que sur l’île de Madagascar, D’une longueur pouvant atteindre les 20 cm, il ne pèse que 125 à 280 gr. Les piquants qu’il porte sur le corps sont, à l’instar du porc-épic commun, détachables, ce qui lui permet de se protéger lorsqu’il fouille le sol pour trouver de la nourriture. C’est aussi en les frottant qu’il réussit à communiquer avec d’autres individus de son espèce afin de les prévenir de la présence d’un prédateur.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le tenrec zébré (1e fois en 1798). Ce petit mammifère ne vit que sur l’île de Madagascar, D’une longueur pouvant atteindre les 20 cm, il ne pèse que 125 à 280 gr. Les piquants qu’il porte sur le corps sont, à l’instar du porc-épic commun, détachables, ce qui lui permet de se protéger lorsqu’il fouille le sol pour trouver de la nourriture. C’est aussi en les frottant qu’il réussit à communiquer avec d’autres individus de son espèce afin de les prévenir de la présence d’un prédateur.

Le crabe-araignée géant du Japon Décrit pour la première fois en 1836  Cette immense chose marine, très appréciée de certains amateurs de fruits de mer, peut peser plus d’une quarantaine de livres et s’étendre sur plus de 18 pieds, soit plus de cinq mètres. Pour se protéger dans les fonds marins, il recouvre sa carapace d’éponges de mer et d’autres petits animaux, afin de masquer sa présence. On le retrouve habituellement près des cheminées hydrothermales, à plus de 600 mètres sous l’eau.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le crabe-araignée géant du Japon Décrit pour la première fois en 1836 Cette immense chose marine, très appréciée de certains amateurs de fruits de mer, peut peser plus d’une quarantaine de livres et s’étendre sur plus de 18 pieds, soit plus de cinq mètres. Pour se protéger dans les fonds marins, il recouvre sa carapace d’éponges de mer et d’autres petits animaux, afin de masquer sa présence. On le retrouve habituellement près des cheminées hydrothermales, à plus de 600 mètres sous l’eau.

Le blobfish Décrit pour la première fois en 1995 il s’est récemment mérité le prix tant convoité (ou pas) d’animal le plus laid de la Terre, et on peut aisément comprendre pourquoi. Même un cœur de mère aurait de la difficulté à le trouver beau. Son apparence s’en trouve un tantinet améliorée une fois qu’il est plongé dans les eaux australiennes, où il vit. Il est toutefois en danger d’extinction, étant souvent une victime collatérale de la pêche commerciale.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le blobfish Décrit pour la première fois en 1995 il s’est récemment mérité le prix tant convoité (ou pas) d’animal le plus laid de la Terre, et on peut aisément comprendre pourquoi. Même un cœur de mère aurait de la difficulté à le trouver beau. Son apparence s’en trouve un tantinet améliorée une fois qu’il est plongé dans les eaux australiennes, où il vit. Il est toutefois en danger d’extinction, étant souvent une victime collatérale de la pêche commerciale.

Le requin-lutin Décrit pour la première fois en 1898  Le requin-lutin, ou requin-gobelin, cache sa beauté à plus d’un kilomètre de profondeur un peu partout dans les océans de la planète. Sa mâchoire est protractile. Il peut donc « expulser » une partie de cette-ci vers l’avant afin de capturer son repas. Il préfère donc chasser en se cachant, n’attaquant qu’à la dernière seconde. Il peut atteindre jusqu’à quatre mètres de longueur à pleine maturité.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le requin-lutin Décrit pour la première fois en 1898 Le requin-lutin, ou requin-gobelin, cache sa beauté à plus d’un kilomètre de profondeur un peu partout dans les océans de la planète. Sa mâchoire est protractile. Il peut donc « expulser » une partie de cette-ci vers l’avant afin de capturer son repas. Il préfère donc chasser en se cachant, n’attaquant qu’à la dernière seconde. Il peut atteindre jusqu’à quatre mètres de longueur à pleine maturité.

La grenouille pourpre Décrite pour la première fois en 1918 pour la famille, et en 2003 pour cette espèce spécifique  Cette grenouille à la mine patibulaire et au nom savant – Nasikabatrachus sahyadrensis, à utiliser lors de votre prochain souper entre amis – se retrouve en Inde et en Asie du Sud. Elle vit sous la terre, en tout temps, sauf deux semaines par année, à la saison des « amours », alors que la femelle pond environ 3000 œufs.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

La grenouille pourpre Décrite pour la première fois en 1918 pour la famille, et en 2003 pour cette espèce spécifique Cette grenouille à la mine patibulaire et au nom savant – Nasikabatrachus sahyadrensis, à utiliser lors de votre prochain souper entre amis – se retrouve en Inde et en Asie du Sud. Elle vit sous la terre, en tout temps, sauf deux semaines par année, à la saison des « amours », alors que la femelle pond environ 3000 œufs.

Le chevrotain Décrit pour la première fois en 1864 qui ressemble à s’y méprendre à un chevreuil… mais il ne mesure qu’un pied de haut! Ses petites cornes ressemblent davantage à des crocs. Pas pour rien qu’on l’appelle aussi mouse-deer en anglais, soit le chevreuil-souris. Cet animal solitaire, végétarien et nocturne vit entre l’Asie et l’Afrique, et se cache souvent dans les bosquets bien fournis sur les rives de rivières. En cas de présence de prédateurs, il se réfugie dans l’eau.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

Le chevrotain Décrit pour la première fois en 1864 qui ressemble à s’y méprendre à un chevreuil… mais il ne mesure qu’un pied de haut! Ses petites cornes ressemblent davantage à des crocs. Pas pour rien qu’on l’appelle aussi mouse-deer en anglais, soit le chevreuil-souris. Cet animal solitaire, végétarien et nocturne vit entre l’Asie et l’Afrique, et se cache souvent dans les bosquets bien fournis sur les rives de rivières. En cas de présence de prédateurs, il se réfugie dans l’eau.

La fourmi panda Décrite pour la première fois en 1938 Le nom est trompeur, car il s’agit en fait d’une guêpe (plus de 3000 espèces sont d’ailleurs répertoriées dans cette famille, les mutillidae).  Son look ne sert qu’à une chose : éloigner les prédateurs. La fourmi panda, qui habite le Chili et l’Argentine, est un insecte solitaire qui fuit les colonies. Il est toutefois parasitaire, et s’invite dans le nid des autres afin d’assurer de la nourriture fraîche à ses propres larves.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

La fourmi panda Décrite pour la première fois en 1938 Le nom est trompeur, car il s’agit en fait d’une guêpe (plus de 3000 espèces sont d’ailleurs répertoriées dans cette famille, les mutillidae). Son look ne sert qu’à une chose : éloigner les prédateurs. La fourmi panda, qui habite le Chili et l’Argentine, est un insecte solitaire qui fuit les colonies. Il est toutefois parasitaire, et s’invite dans le nid des autres afin d’assurer de la nourriture fraîche à ses propres larves.

L’axolotl Décrit pour la première fois en 1798 Ce « poisson marcheur mexicain » est en fait… une salamandre. Contrairement aux autres membres de son espèce, l’axolotl conserve sa nageoire dorsale et ses branchies une fois adulte. C’est ce qu’on appelle la néoténie, c’est-à-dire demeurer à l’état larvaire sans métamorphose. Son super-pouvoir? La capacité de régénérer un organe détruit… allant jusqu’à l’œil ou une partie du cerveau.  On le retrouve dans le lac de Xochimilco, au Mexique.

20 animaux dont vous ignoriez l’existence jusqu’à maintenant

L’axolotl Décrit pour la première fois en 1798 Ce « poisson marcheur mexicain » est en fait… une salamandre. Contrairement aux autres membres de son espèce, l’axolotl conserve sa nageoire dorsale et ses branchies une fois adulte. C’est ce qu’on appelle la néoténie, c’est-à-dire demeurer à l’état larvaire sans métamorphose. Son super-pouvoir? La capacité de régénérer un organe détruit… allant jusqu’à l’œil ou une partie du cerveau. On le retrouve dans le lac de Xochimilco, au Mexique.

Dômes, Indonésie Quatre-vingts maisons en dôme ont été construites pour une communauté de personnes ayant perdu leur domicile après un tremblement de terre à Yogyakarta en mai 2006. Le projet de construction a donné de nouvelles maisons à 71 familles avec de l’eau potable, une école, une mosquée et une clinique médicale.

Les bâtiments les plus originaux du monde

Dômes, Indonésie Quatre-vingts maisons en dôme ont été construites pour une communauté de personnes ayant perdu leur domicile après un tremblement de terre à Yogyakarta en mai 2006. Le projet de construction a donné de nouvelles maisons à 71 familles avec de l’eau potable, une école, une mosquée et une clinique médicale.