Un groupe de manifestants dénonçant les politiques d'austérité du gouvernement du Québec ont bloqué durant quelques minutes, dès 6 h, l'accès au chantier de construction du CHUM au centre-ville - Montréal

Lutter contre l'austérité : tels sont les mots clés pour comprendre la pléthore d'événements qui se déroule partout au Québec en cette fête internationale des travailleurs du mai.

Un groupe de manifestants dénonçant les politiques d'austérité du gouvernement du Québec  ont bloqué durant quelques minutes, dès 6 h,  l'accès au chantier de construction du CHUM au centre-ville de Montréal.

Un groupe de manifestants dénonçant les politiques d'austérité du gouvernement du Québec ont bloqué durant quelques minutes, dès 6 h, l'accès au chantier de construction du CHUM au centre-ville de Montréal.

Une dizaine de membres de l'Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue (ALOCAT) se sont rendus, cet après-midi, au centre-ville de Montréal, pour protester contre les politiques d'austérité du gouvernement du Québec.

Austérité : les propositions des étudiants sous la loupe

Tout le monde a une opinion sur la grève mais personne ne traite d'une question de fond: que se passera-t-il si le gouvernement refuse de changer de position et que les étudiants ne retournent pas en classe ?  La réponse doit en inquiéter certains, car si la grève se poursuit et prend de l'ampleur, les étudiants sont assurés de gagner.

Tout le monde a une opinion sur la grève mais personne ne traite d'une question de fond: que se passera-t-il si le gouvernement refuse de changer de position et que...

18 Mai 2012 - Le projet de loi spéciale est une déclaration de guerre : « «Le gouvernement se sert d'une crise qu'il a lui-même créée pour transformer tout mouvement social d'expression citoyenne en crime, et un État qui a une tradition d'ouverture, en un État policier», a déclaré Léo Bureau-Blouin.» http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2012/05/20120517-170237.html#

Conflit étudiant - Le projet de loi spéciale est une déclaration de guerre

Une manifestation "interdite" aux hommes s'est déroulée mardi soir à Montréal, à l'invitation d'une organisation féministe, pour s'opposer aux mesures d'austérité du gouvernement Couillard.   Quelques centaines de femmes se sont rassemblées à la place Norman-Bethune, près du campus Sir-George-Williams de l'Université Concordia, au centre-ville. Un fort cordon policier les a surveillées des deux côtés du cortège. Elles ont emprunté la rue Guy vers le nord.

Une manifestation "interdite" aux hommes s'est déroulée mardi soir à Montréal, à l'invitation d'une organisation féministe, pour s'opposer aux mesur

Quelques milliers de manifestants ont défilé dans les rues du Mile End, du Plateau Mont-Royal et du centre-ville, mardi soir, pour dénoncer l'impact des politiques d'austérité du gouvernement libéral sur la vie des femmes et exiger qu'en aucun cas l'accès à l'avortement ne soit restreint, malgré le contexte budgétaire actuel. http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201503/31/01-4857214-une-manifestation-nocturne-feministe-a-montreal.php

Quelques milliers de manifestants ont défilé dans les rues du Mile End, du Plateau Mont-Royal et du centre-ville, mardi soir, pour dénoncer l'impact des politiques...

Printemps québécois: les étudiants tiennent tête à la « loi spéciale » Après cent jours de grève, la contestation étudiante ne faiblit pas au Québec, malgré le vote d’une « loi spéciale » restreignant la liberté de manifester. Le 22 mai, ils étaient même 250 000 dans les rues de Montréal ! Au-delà de l’opposition à la hausse des frais de scolarité, le « printemps québécois » dénonce la politique néolibérale du gouvernement, sur fond de scandales de corruption et de destruction de…

Printemps québécois : les étudiants tiennent tête à la « loi spéciale »

Après cent jours de grève, la contestation étudiante ne faiblit pas au Québec, malgré le vote d'une « loi spéciale

#Couillard annonce qu'il va parrainer une famille syrienne. Tentative de changer son image publique? #crosseur

Alain Labelle on

“ annonce qu'il va parrainer une famille syrienne. Tentative de changer son image publique?

Les rues du centre-ville de Montréal ont été envahies samedi par plus de 150 000 manifestants qui souhaitaient dénoncer «l'inaction» du gouvernement Couillard dans les négociations des conditions de travail des employés du secteur public.

Les rues du centre-ville de Montréal ont été envahies samedi par plus de 100 000 manifestants qui souhaitaient dénoncer «l'inaction

Pinterest
Rechercher