Explore Courses, Silence, and more!

Un poisson de nuit au milieu des méandres telle une lune à peine remise de son jour de silence baigne dans l'eau bleuie du crépuscule naissant bijoux cosmique au mouillage d'une baie de bois après une longue course dans le sillage d'Altaïr. BT

Un poisson de nuit au milieu des méandres telle une lune à peine remise de son jour de silence baigne dans l'eau bleuie du crépuscule naissant bijoux cosmique au mouillage d'une baie de bois après une longue course dans le sillage d'Altaïr. BT

DEMAIN  La ligne sera notre chemin la terre nourrira nos instincts l'eau du ciel emplira le bassin la lumière reviendra demain. BT

DEMAIN La ligne sera notre chemin la terre nourrira nos instincts l'eau du ciel emplira le bassin la lumière reviendra demain. BT

Le compas végétal planté en terre, ses jambes au diapason d'une note céleste poussent verticales et narguent la gravité. Ses pieds dansent avec le vent et marchent sur les nuages pour éprouver l'extase de toute élévation. Des racines à la cime, le trait vise la cible émouvante comme mon regard s'élève là où je ne suis pas.  BT

Le compas végétal planté en terre, ses jambes au diapason d'une note céleste poussent verticales et narguent la gravité. Ses pieds dansent avec le vent et marchent sur les nuages pour éprouver l'extase de toute élévation. Des racines à la cime, le trait vise la cible émouvante comme mon regard s'élève là où je ne suis pas. BT

FRÈRES  Siamois de corps au cœur de lumière l'esprit flotte et tangue dans les airs ces cornes infinies jaillies de la terre abritent les ombres fuyantes du désert deux frères de sève aux yeux de pierre retiennent le voile gris du mystère. BT

FRÈRES Siamois de corps au cœur de lumière l'esprit flotte et tangue dans les airs ces cornes infinies jaillies de la terre abritent les ombres fuyantes du désert deux frères de sève aux yeux de pierre retiennent le voile gris du mystère. BT

Rêve Boire un juste instant de rosée avant que l'aube ne soit fanée quitter l'ombre pour la lumière auprès des arbres solitaires attendre que la brume se lève pour voir enfin le fond du rêve. BT

Rêve Boire un juste instant de rosée avant que l'aube ne soit fanée quitter l'ombre pour la lumière auprès des arbres solitaires attendre que la brume se lève pour voir enfin le fond du rêve. BT

CHAMPIGNONS  Ces branches qui s'enlacent au-dessus de ma tête et les feuilles d'automne sous les ordres du vent m'invitent sur la voie que foulaient mes ancêtres sous l'ogive où se rangent les couleurs éphémères mes suit le parfum suave des champignons. BT

CHAMPIGNONS Ces branches qui s'enlacent au-dessus de ma tête et les feuilles d'automne sous les ordres du vent m'invitent sur la voie que foulaient mes ancêtres sous l'ogive où se rangent les couleurs éphémères mes suit le parfum suave des champignons. BT

Le dernier chant d'amour viendra des entrailles les notes grises et blanches perleront de terre les vieux ceps vibreront sur des accords majeur dans l'harmonie décomposée d'une ode létale le temps d'une vie coulera sur les bois fatigués et les grands arbres témoins donneront le la. BT

Le dernier chant d'amour viendra des entrailles les notes grises et blanches perleront de terre les vieux ceps vibreront sur des accords majeur dans l'harmonie décomposée d'une ode létale le temps d'une vie coulera sur les bois fatigués et les grands arbres témoins donneront le la. BT

Allumettes troupeau brosse mikados le coteau dandy soigne son allure foule laminée troncs compressés les tons rouges poussent vers le bleu un semblant de chaleur avant l'hiver dans l'ordre rigide d'une haie de feu qui tient la nuit derrière ses barreaux. BT

Allumettes troupeau brosse mikados le coteau dandy soigne son allure foule laminée troncs compressés les tons rouges poussent vers le bleu un semblant de chaleur avant l'hiver dans l'ordre rigide d'une haie de feu qui tient la nuit derrière ses barreaux. BT

Tout l'or des saisons luit dans sa chevelure comme une flamme qui monte en démesure. Dans leur douce agonie les feuilles quittent la cime, un vent barbare les emportent aux abîmes. Son corps debout ressemble à une armure, je crois que c'est ainsi qu'il cache ses blessures. BT

Tout l'or des saisons luit dans sa chevelure comme une flamme qui monte en démesure. Dans leur douce agonie les feuilles quittent la cime, un vent barbare les emportent aux abîmes. Son corps debout ressemble à une armure, je crois que c'est ainsi qu'il cache ses blessures. BT

Toute chose s'avance à demi nue dans la lumière elle pousse vers le point que lui désigne l'horizon cherche la caresse d'un feu de joie rouge ardent elle ignore le nuage qui s'accroche à ses branches car le destin de toute chose s'écrit dans la racine. BT

Toute chose s'avance à demi nue dans la lumière elle pousse vers le point que lui désigne l'horizon cherche la caresse d'un feu de joie rouge ardent elle ignore le nuage qui s'accroche à ses branches car le destin de toute chose s'écrit dans la racine. BT

FOUGÈRES  Dans mon paradis vert poussent des fougères au pied des arbres vierges que la terre épouse tapis de jeunes pousses que mes pas effarouchent vers le ciel invisible elles tendent leurs désirs plantes d'avant le temps, interdites de lumière dans la forêt profonde remplacent le soleil. BT

FOUGÈRES Dans mon paradis vert poussent des fougères au pied des arbres vierges que la terre épouse tapis de jeunes pousses que mes pas effarouchent vers le ciel invisible elles tendent leurs désirs plantes d'avant le temps, interdites de lumière dans la forêt profonde remplacent le soleil. BT

La brume comme une écharpe de mystère couve la vallée et découpe la montagne dans son sillage aquatique l'aube se déplisse on dirait le mirage d'un vaisseau de soie d'or les voile dentelées de quelque songe olympien. BT

La brume comme une écharpe de mystère couve la vallée et découpe la montagne dans son sillage aquatique l'aube se déplisse on dirait le mirage d'un vaisseau de soie d'or les voile dentelées de quelque songe olympien. BT

Parcelle de terre à modeler pré carré rectangle brume à mi-parcours morcellement des surfaces. Au fond cette haie qui nous divise fait le vent prisonnier. Elle annonce à demi d'autres champs à franchir, ces espaces à accrocher au puzzle de nos existences. BT  http://taoussi-photo.blogspot.fr/2014/02/espaces.html

Parcelle de terre à modeler pré carré rectangle brume à mi-parcours morcellement des surfaces. Au fond cette haie qui nous divise fait le vent prisonnier. Elle annonce à demi d'autres champs à franchir, ces espaces à accrocher au puzzle de nos existences. BT http://taoussi-photo.blogspot.fr/2014/02/espaces.html

À la grande chaine des éléments, j'ajouterai la belle au bois d'or qui se cache dans la tour l'eau bleue qui jaillit dans mon ciel de printemps le grand chêne blanc du pré haut de la colline et le baiser d'un nuage sur son front d'immortel. BT

À la grande chaine des éléments, j'ajouterai la belle au bois d'or qui se cache dans la tour l'eau bleue qui jaillit dans mon ciel de printemps le grand chêne blanc du pré haut de la colline et le baiser d'un nuage sur son front d'immortel. BT

Jeunes et graciles en toute circonstance genets d'espoir dans la lumière liquide je n'ai que mes yeux pour vous boire. BT

Jeunes et graciles en toute circonstance genets d'espoir dans la lumière liquide je n'ai que mes yeux pour vous boire. BT

Idoles De sable dont on fait les idoles après le départ du vieil océan le petit clan des têtes plates  reste groupé au fond du bois le regard fixé vers son origine. BT

Idoles De sable dont on fait les idoles après le départ du vieil océan le petit clan des têtes plates reste groupé au fond du bois le regard fixé vers son origine. BT

Pinterest
Search