Explore Souffle, Faut, and more!

Explore related topics

"Il faut regarder quelqu'un pour mourir. Et quelqu'un pour regarder mourir. Deux présences au bord du monde. Une fleur, un vase. Un regard pour celui qui part, un regard pour celui qui veille. Ce don des larmes retenues, tissés dès le premier souffle entre la mère et l'enfant, laisse le fléchir le monde doucement dans sa sagesse." Dominique Sampiero. La vie est chaude.

"Il faut regarder quelqu'un pour mourir. Et quelqu'un pour regarder mourir. Deux présences au bord du monde. Une fleur, un vase. Un regard pour celui qui part, un regard pour celui qui veille. Ce don des larmes retenues, tissés dès le premier souffle entre la mère et l'enfant, laisse le fléchir le monde doucement dans sa sagesse." Dominique Sampiero. La vie est chaude.

"s'ils me voient je suis un monstre de solitude, il voit l'homme pour la première fois et ne s'enfuit pas les explorateurs ramènent la peau dans leurs bagages". Samuel Beckett. Comment c'est. 1961.

"s'ils me voient je suis un monstre de solitude, il voit l'homme pour la première fois et ne s'enfuit pas les explorateurs ramènent la peau dans leurs bagages". Samuel Beckett. Comment c'est. 1961.

« Je vais sans ordre. Je prends les choses selon qu'elles me viennent là dans la main. » Une corde de Nylon bleue. Un ...

« Je vais sans ordre. Je prends les choses selon qu'elles me viennent là dans la main. » Une corde de Nylon bleue. Un ...

Ravel - Jean Echenoz

Ravel - Jean Echenoz

Des éclairs / Jean Echenoz

Des éclairs / Jean Echenoz

Asphyxiante culture

Asphyxiante culture

L'homme pressé de Paul Morand.

L'homme pressé de Paul Morand.

Il faut lire 'Les 7 Piliers de la Sagesse' non seulement pour réaliser que la Grande Guerre, ce fut aussi des infiltrations et combats dans le désert jordanien à dos de chameau, mais aussi pour sa valeur littéraire et philosophique.

Il faut lire 'Les 7 Piliers de la Sagesse' non seulement pour réaliser que la Grande Guerre, ce fut aussi des infiltrations et combats dans le désert jordanien à dos de chameau, mais aussi pour sa valeur littéraire et philosophique.

"Je sais que tu m'as inventée Que je suis née de ton regard Toi qui donnait lumière aux arbres Mais depuis que tu m'as quittée Pour un sommeil qui te dévore Je m'applique à te redonner Dans le nid tremblant de mes mains Une part de jour assez douce Pour t'obliger à vivre encore". Hélène Cadou. Le bonheur du jour suivi de Cantate des nuits intérieures.

"Je sais que tu m'as inventée Que je suis née de ton regard Toi qui donnait lumière aux arbres Mais depuis que tu m'as quittée Pour un sommeil qui te dévore Je m'applique à te redonner Dans le nid tremblant de mes mains Une part de jour assez douce Pour t'obliger à vivre encore". Hélène Cadou. Le bonheur du jour suivi de Cantate des nuits intérieures.

La Mécanique des Femmes de Louis Calaferte est sans doute le livre le plus troublant jamais écrit par un homme sur le désir féminin.

La Mécanique des Femmes de Louis Calaferte est sans doute le livre le plus troublant jamais écrit par un homme sur le désir féminin.

Résultat de recherche d'images pour "volodine book"

Résultat de recherche d'images pour "volodine book"

Lawrence

Lawrence

Paris-Brest - Tanguy Viel - Les Editions de Minuit - Page 47 : Là-dessus, je ne peux pas dire que le fils Kermeur ait jamais eu tort. Même aujourd'hui, avec tout recul que j'ai sur la situation, je peux dire comme lui que oui, tout le monde s'en fout des histoires de famille.

Paris-Brest - Tanguy Viel - Les Editions de Minuit - Page 47 : Là-dessus, je ne peux pas dire que le fils Kermeur ait jamais eu tort. Même aujourd'hui, avec tout recul que j'ai sur la situation, je peux dire comme lui que oui, tout le monde s'en fout des histoires de famille.

Pinterest
Search