Hôtel Beauregard Paris

17 Pins
 6mo
Collection by
a bed with white sheets and pillows in a bedroom next to wooden shutters on the wall
a restaurant with tables and chairs in front of large mirrors on the wall above them
Le style Royère continue d'inspirer au-delà des frontières
the reflection of a shower head in a green and yellow tiled bathroom mirror, which is reflecting it's surroundings
Hôtel Les Deux Gares
Entre la Gare du Nord et la Gare de l’Est. Un immeuble bourgeois décoré par le designer anglais Luke Edward Hall invite le voyageur à poser ses valises. Photo : Benoit Linero Managed by touristeltd
a room with green and red booths, tables and chairs on the floor next to each other
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Managed by touristeltd
Hôtel Beauregard Paris
a person's hand reaching for a button with the word i love paris on it
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Laurence Revol Managed by touristeltd
a bathroom with black and white tiles on the walls
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Romaincourtemanche Managed by touristeltd
a bed with white linens and a red headboard
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Laurence Revol Managed by touristeltd
a living room filled with furniture and a painting on the wall
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Laurence Revol Managed by touristeltd
two vases with flowers are on the table in front of a painting and busturine
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Romain Courtemanche Managed by touristeltd
a bed sitting in a bedroom next to a window with red drapes on it
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Romain Courtemanche Managed by touristeltd
an orange bed with i love paris sticker on the back and keychain
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Laurence Revol
a red couch sitting on top of a green rug
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1... Le nouvel hôtel du groupe Touriste vous ouvre aujourd'hui ses portes ! Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, le Beauregard nous propulse dans un décor bourgeois parisien rehaussé de clins d'oeil seventies. Photo : Romaincourtemanche
a large bed sitting in a bedroom next to a painting on the wall above it
Hôtel Beauregard Paris
3,2,1...Imaginé par la talentueuse Chloé Nègre, l’hôtel Beauregard s’inspire des codes d’une demeure bourgeoise, mariant les influences classiques et contemporaines. Les références traditionnelles sont réveillées par le juste choix de formes, matériaux et de couleurs aux influences retro. Un cliché parisien que l’on ne voudrait plus quitter. Photo : Romaincourtemanche