Presse

6 Pins
 2y
Collection by
En 20 ans, la PME vauclusienne est passé de la cacahouète de comptoir à numéro 1 européen du vrac bio dans la grande distribution alimentaire. Le tout en développant son ADN éco-responsable ainsi que son ancrage territorial. Outdoor, Distribution, Bio, Outdoor Decor
JusteBio lance la 1re usine agro-alimentaire zéro plastique d’Europe
En 20 ans, la PME vauclusienne est passé de la cacahouète de comptoir à numéro 1 européen du vrac bio dans la grande distribution alimentaire. Le tout en développant son ADN éco-responsable ainsi que son ancrage territorial.
JusteBio, leader européen du vrac bio, inaugure sa nouvelle unité de production à Carpentras. Un investissement à hauteur de 16 millions d’€ pour son fondateur Franck Bonfils qui s’offre un site unique puisqu’il s’agit de la première usine d’Europe zéro déchet. Europe, Blog, Liquor, Leader, Liquor Cabinet, Unique
Vaucluse : Carpentras accueille la première usine ‘Zéro déchet’ d’Europe
JusteBio, leader européen du vrac bio, inaugure sa nouvelle unité de production à Carpentras. Un investissement à hauteur de 16 millions d’€ pour son fondateur Franck Bonfils qui s’offre un site unique puisqu’il s’agit de la première usine d’Europe zéro déchet.
Retour sur l’interview de Franck Bonfils, qui explique comment Un Air d’Ici économise 300 tonnes de plastique par an. En développant le vrac et l’usage de sachets kraft, ainsi que des sacs biodégradables pour ses contenants de 5 kilos, et des filets en amidon de maïs pour emballer les palettes. Le marquage laser a pour sa part remplacé l’encre des étiquettes sur les cartons. « Faire du bio et l’emballer dans des matériaux qui polluent, ce n’était pas cohérent » . Comment, Interview, Kraft, Laser
Comment Un Air d'ici économise 300 tonnes de plastique par an : interview dans vaucluse matin de Fra
Retour sur l’interview de Franck Bonfils, qui explique comment Un Air d’Ici économise 300 tonnes de plastique par an. En développant le vrac et l’usage de sachets kraft, ainsi que des sacs biodégradables pour ses contenants de 5 kilos, et des filets en amidon de maïs pour emballer les palettes. Le marquage laser a pour sa part remplacé l’encre des étiquettes sur les cartons. « Faire du bio et l’emballer dans des matériaux qui polluent, ce n’était pas cohérent » .
Qu’il soit vendu en proximité ou en GMS, le vrac doit soigner son image et rassurer les consommateurs à l’heure du Covid. JusteBio et le réseau de proximité Mademoiselle Vrac nous livrent leurs espoirs et leurs craintes concernant l’avenir. Covid, Image
Les marques responsables : quel modèle pour le vrac après la crise ?
Qu’il soit vendu en proximité ou en GMS, le vrac doit soigner son image et rassurer les consommateurs à l’heure du Covid. JusteBio et le réseau de proximité Mademoiselle Vrac nous livrent leurs espoirs et leurs craintes concernant l’avenir.
Découvrez l'interview de Franck Bonfils, Gérant de Juste Bio...
BLOG
Découvrez l'interview de Franck Bonfils, Gérant de Juste Bio...
Retrouvez-nous dans Vaucluse Hebdo... | Juste Bio | Le Bio pour tous ! Leadership, Incoming Call
BLOG
Retrouvez-nous dans Vaucluse Hebdo... | Juste Bio | Le Bio pour tous !